Peut-on réussir dans la musique sans les Majors?

De Rec Yourself

Peut-on réussir dans la musique sans les Majors?

Une industrie polarisée autour des Majors

Depuis l'âge d'Or du Disque dans les années 90, l'industrie musicale s'est principalement cristallisée autour de 3 influents labels regroupant producteurs, éditeurs, agents artistiques, et auteurs/compositeurs : Les Majors. 

Même si certaines maisons d'édition indépendantes comme Wagram réussissent à tirer leur épingle du jeu, Universal Music Group (UMG), Sony Music Entertainment, et Warner Music Group représentent à eux seuls 71,7% de l'ensemble des ventes phonographiques, c'est à dire l'essentiel de la musique enregistrée (2011).

Et pourtant, notre décennie semble annoncer un profond renouveau du monopole imposé par les géants du business : avec l'avènement des réseaux sociaux, des plateformes de streaming et des home-studios, les productions musicales issues de structures indépendantes sont aujourd'hui capables de rivaliser, que ce soit en terme de qualité ou d'audience. A titre d'exemple, Russ nous à démontrer qu'il était capable d'atteindre les 300 millions de vues sur YouTube avec des titres comme Losin Control et What They Want.

Ainsi, la question mérite d'être posée :

Est-il vraiment nécessaire de signer en Major pour réussir dans la musique? 

La réponse que l'on s'efforce de donner avec RecYourself est évidemment que non! De tout temps, des artistes comme Radiohead ou Adele ont trouvé une alternative en se produisant via des labels indépendants. Pour autant, il ne faut pas du tout négliger cette possibilité : 

Financer les coûts de productions et de communication, travailler avec du matériel de qualité, s'entourer de professionnels qualifiés et expérimentés autant dans l'aspect artistique que commerciale… autant de problèmes dont vous n'aurez plus à vous préoccuper. En échange d'un certain pourcentage de vos revenus en tant qu'artiste compositeur et interprète, vous vous offrez le luxe de vous préoccuper essentiellement de votre musique, et de votre audience. L'un des argument qui refroidit alors les artistes les plus établis de signer reste le droit de regard qu'ont les majors vis à vis des productions de leurs artistes.

Pour conclure, les outils techniques qui sont accessibles aujourd'hui nous permettent largement de concurrencer les labels, mais ils impliquent de s'investir pleinement sur de nombreux plans. Si toi aussi tu cherches à te produire indépendamment, n'hésite pas à découvrir les Templates de RecYourself qui t'aideront à devenir ton propre ingénieur du son!

 



0 commentaires

Laissez un commentaire